Mouvement associatif à Si Mustapha (Boumerdès) Article El Watan, 29 mai 2007

http://www.elwatan.com/spip.php ?page=article&id_article=69145

Afak cultive la non-violence

Créée en 1998, l’association Afak de Si Mustapha (Boumerdès) continue de contribuer à l’amélioration du quotidien de la population locale à travers l’ensemble des activités qu’elle organise. Afak œuvre surtout à ancrer l’esprit de tolérance et la culture démocratique dans le comportement quotidien des enfants, en plus du volet social de son plan d’action. L’association « s’est engagée, en collaboration avec la LADDH et la Ligue de prévention et de sauvegarde de la jeunesse et de l’enfance (LPSJE) », dira son président, M. Merchichi, « pour la réalisation d’un projet ayant pour thème « Citoyenneté et reconstruction du dialogue » ». « Ce projet, qui a été lancé par une ONG italienne (CISP) et financé par la commission européenne, s’étale sur une durée de deux ans (de janvier 2006 à juin 2008) », explique-t-il. Notre interlocuteur ajoute que son « association lance un cycle de formation de deux ans au profit de 30 animateurs de la wilaya de Boumerdès sur la non-violence et la communication non-violente ». « Ce travail mis en œuvre depuis janvier 2006, en collaboration avec l’université de Paix de Belgique, consiste en des assises et journées d’étude de quatre jours tous les trois mois », nous explique-t-on. Sur le volet social, M. Merchichi souligne qu’« Afak est à l’origine de la création d’une coopérative de quinze femmes, issues de différentes régions de la wilaya (de Naciria à Corso), qui travaillent dans l’apiculture ». Par ailleurs, pour pourvoir aux besoins des jeunes de la région, les dirigeants d’Afak ont mis à la disposition des étudiants et tous les adhérents une bibliothèque de plus de 1000 livres. Ils ont, en outre, élaboré un programme d’activités culturelles et de loisirs très riche, au profit des enfants de Si Mustapha durant toute la semaine. Pour conclure, M. Daïd, animateur et éducateur spécialisé et membre d’Afak indique que « dans le but d’alléger les souffrances des malades et des justiciables, une prise en charge psychologique et juridique est assurée gratuitement par une psychologue et une conseillère juridique qui viennent en aide aux personnes en ayant besoin ». Par ailleurs, l’association Afak est partie prenante, la seule au niveau de la wilaya aux cotés de l’Association de l’environnement et du tourisme de la commune de Boumerdès, dans un projet financé par des organismes internationaux, entamé en 2002 sous le nom ONGI, et qui couvre l’ensemble du territoire national. Un programme qui assure le financement, à hauteur de 80%, de 76 projets associatifs.

Ramdane Koubabi