Initialement, le CEDRATE, Centre d’Enseignement, de Documentation, de Recherche et d’Action sur les Traumatismes des Enfants s’est constitué fin 1995 grâce à une subvention du Ministère des Affaires sociales.

Sa mission concerrne d’abord les conséquences psychologiques des situations de guerre sur les enfants.

Dans ce domaine, le CEDRATE vise prioritairement au soutien des actions menées sur le terrain par les professionnels et les institutions des pays concernés.

En 1995, création du CEDRATE :

le CEDRATE a été créé en décembre 1995 comme un programme du Centre International de l’Enfance (CIE), à l’initiative de la Mission Interministérielle Recherches Expérimentation du Ministère des Affaires sociales (MIRE) qui a proposé un mi-temps de Chargé de mission à la disposition de cette initiative, à la suite du colloque  » Les traumatismes dans le psychisme et la culture  » (MIRE, 1995).

Le Professeur Serge Lebovici fut le premier président de son Conseil scientifique, jusqu’à la disparition du CIE.

Le CEDRATE désigne alors le Centre d’Enseignement, de Documentations, de Recherches et d’Actions sur les Traumatismes des Enfants dans les situations de guerre et de génocide.

En 1997, un Colloque « L’enfant de la guerre » a été organisé au CIE, ainsi que la mise en place, sur subvention de l’INSERM, d’un réseau international de recherches et d’actions sur ces questions.

Le CEDRATE se recompose à la suite de la dissolution du CIE, devenu entre temps le CIDEF par absorption du Centre de l’Enfance et de la Famille.

En 1999, création de l’Association CEDRATE (loi 1901), déclarée à la Préfecture de Paris.

Depuis le 4 août 1999, le CEDRATE s’est ainsi organisé sur un mode associatif. Il bénéficie du statut d’association hébergée à la Maison des Sciences de l’Homme de Paris.

Le CEDRATE devient le Centre de recherches et d’actions sur le traumatisme et l’exclusion.

Il a élargi son domaine d’intervention à l’ensemble du domaine psychosocial pour y soutenir des recherches et des interventions pluridisciplinaires référées à une éthique qui met au centre la considération pour la subjectivité humaine.

Membres fondateurs :

Michèle Bertrand, Yves Clot, Bernard Doray, Concepcion de la Garza, Jacques Maître, Odile Maître.

En juin 2007, le dernier CA est constitué de :

Bernard DORAY, Président

Jacques MAITRE, trésorier … à compléter !

Publié le dimanche 1er juin 2008

Mis à jour le lundi 2 juin 2008

par cedrate

Article au format PDF